Salade de radis blancs au yaourt - AMAP en Valois

Aller au contenu

Menu principal

Salade de radis blancs au yaourt

 
 

** Le radis noir ou le radis blanc **



Une recette rafraîchissante pour qui aime les yaourts : Salade de radis blancs au yaourt

Mettre 2 gros radis blancs coupés en rondelles fines dans un saladier, ajouter une pincée de sel, remuer et laisser reposer 10 minutes.
Eplucher une pomme verte, évider le coeur et la couper en quartiers. A l'aide d'un couteau bien aiguisé, couper les quartiers de pomme en tranches très fines et les ajouter au contenu du saladier.
Mélanger le yaourt avec une pincée de poivre, le verser sur la salade, remuer et servir aussitôt.
________________________

Radis blanc cuit au jus d'orange, gingembre et romarin
Entrée du chef ERIC FRECHON

"   1 radis blanc
"   2 cuillères à soupe de miel d'acacia
"   ½ litre de jus d'orange frais                                        
"   1 cuillère à café de romarin haché fin
"   1 cuillère à café de gingembre frais haché finement
"   40 g de beurre
"   Sel fin


Préparation
1)   Peler un radis blanc, le détailler en rondelles d'un cm d'épaisseur, compter 6 tranches par personne.
2)   Faire fondre 40 g de beurre dans un large poêlon, disposer les rondelles de radis sans les chevaucher, les saler modérément, les retourner, les napper de 2 cuillères à soupe de miel d'acacia, couvrir et pré cuire 5 minutes.
3)   Mouiller avec 2/3 d'1/2 litre de jus d'orange frais, amener à ébullition, couvrir et laisser mijoter 20 minutes pour une réduction à peine sirupeuse (ne pas laisser caraméliser). Ajouter le jus d'orange restant si nécessaire en cours de cuisson.
4)   Éponger dans un papier absorbant 1 cuillère à café de gingembre frais haché finement, afin d'en éliminer l'humidité.
5)   Au terme de la cuisson, glacer les rondelles de radis en les enrobant bien de la réduction, puis les agrémenter d'une pincée de romarin haché et du gingembre haché.
6)   Servir et déguster sans attendre en garniture d'un canard, ou d'un rôti de porc par exemple.



source Jean-Claude Bergés


 


Imprimer la page

Retourner au contenu | Retourner au menu